La Police citoyenne

0


Khalid Cherkaoui Semmouni, Directeur du CREPS

       Le nouveau concept d’autorité qui a été lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI depuis son intronisation en 1999,  constitue un cadre référentiel important pour la mise en place d'une police citoyenne au Maroc , adaptée aux changements politiques et sociaux. 
        Le Chef de l'Adminsatration Générale de la Sureté Nationale  ( DGSN ), Abdellatif Hammouchi, a réussi à traduire ce concept dans la réalité et la pratique , en mettant en place une police modernisée, transparente , ouverte sur son environnement et proche des citoyens , en interaction régulière avec le public.
          En effet , la police marocaine , qui est la gardienne de la sécurité des biens et des personnes, le symbole fort du pays , s'est engagée dans un processus de modernisation , et de changement de mode  d'organisation et de fonctionnement de l'administration . Elle s’est radicalement changée grace à une volonté politique de l'Etat visant la modernisation du département de la sécurité pour qu'il soit en mesure avec les attentes de la population et l'évolution de la société.  
           Soixante trois années passées depuis l'instrauration de la DGSN  , la police nationale présente un nouveau visage honorable obtenu grâce à une stratégie audacieuse d’ouverture et de proximité menée par le patron de la DGSN et ses collaborateurs , qui déploient  des efforts inlassables et des sacrifices considérables pour darantir la sécurité dans notre pays .
        Par ailleurs , L'administration securitaire au Maroc adopte actuellement une approche de proximité et de communication interactive en vue de concrétiser le concept de la police citoyenne, mais aussi la confiance et le respect mutuel établis entre cette institution et le citoyen.
          Alors , maintenent Cette confiance est incontestable.  Rappelent que, le passé  a été marqué par une crispation des rapports entre la police et les citoyens. la confiance des citoyens en la police était abscente. 
          D'autre part , cette ouverture de la police sur son environnement se prolonge aussi dans le digital avec le lancement, en janvier 2019, du compte officiel de la DGSN sur le réseau social Twitter et utilisation des réseaux sociaux. À savoir que les réseaux d’information et de communication offrent des perspectives particulièrement prometteuses pour la modernisation de l'administration sécuritaire , qu’il s’agisse d’améliorer les relations avec les citoyens ou de renforcer la communication avec l’opinion publique et à interagir davantage avec les citoyens afin de mieux répondre à leurs attentes. 
         Pendant de nombreuses fois, la DGSN a réagi à la presse , à l'nternet et aux résaux sociaux en lançant des enquêtes d’investigation et, dans certains cas, les auteurs des crimes ont été sévèrement sanctionnées. 
         Sans oublier aussi , les efforts inlassables et des sacrifices considérables consentis par agents de cette administration , femmes ou homes , dans l’accomplissement de leurs tâches, ainsi que de l’esprit de vigilance et de fermeté dont font preuve dans l’accomplissement de leurs missions pour assurer la sécurité et la quiétude du citoyen. C'est l’occasion de rendre un hommage à toute la famille de l'administration sécuritaire dont les membres, forts de leur abnégation et de leur dévouement.

      En conclusion , l'objectif principal poursuivi par le concept de la police de proximité ou citoyenne semble résider dans la volonté de la DGSN de juguler le sentiment d'insécurité, d'où l'idée de transformer l'image de la police marocaine afin de favoriser ses rapports avec la population au plus près et de faciliter le vivre ensemble .

Leave A Reply

Your email address will not be published.